La légende de Notre Dame de Lignou

Labor & Temperantia

La légende de Notre Dame de Lignou

 

La France Mystérieuse

La légende de cette Vierge

 Il est raconté que cette statue, vieille du XVIe siècle se serait retrouvée sur cette église du soir au lendemain sans que quiconque ne puisse l’expliquer. »

En regardant de plus près la direction dans laquelle elle regardait, on se rend compte qu’elle surveille le théâtre d’une bataille tristement connu sous le nom de “bataille de Normandie »….

 « L’origine de la statue miraculeuse et du pèlerinage de Notre Dame de Lignou est du domaine des légendes et traditions »

La statue ornait autrefois l’oratoire du château de Lignou de Briouze. Les seigneurs de Lignou la tenaient en vénération et en avaient fait leur protectrice. Le seigneur, héros de cette légende, appelé par le roi Henri IV pour guerroyer en Italie, laissant son château sous la garde de sa femme et de son intendant. Ce dernier projeta de garder pour lui, la dame et le château. Lorsque le seigneur revint de guerre, les vassaux et fermiers furent convoqués pour aller, selon l’usage, à la rencontre de leur maître, pour lui faire honneur. Arrivés près de Couterne, au sommet de la colline qui domine toute la vallée, ils aperçurent le seigneur et sa troupe. Chacun tira, en signe de réjouissance, des coups d’arquebuses. Mais l’intendant, jaloux, avait mis dans son arme, du plomb et visa son maître en pleine poitrine. Frappé à mort, le maître tomba en s’écriant; “Notre Dame, secourez-moi “! Peut-être les vassaux l’avaient-ils apportée processionnellement de Lignou de Briouze ; peut-être vint-elle miraculeusement au-dessus de lui, dans le buisson d’aubépine qui fleurissait au bord de la grand route, mais la mort du malheureux en fut adoucie. La légende nous dit que tous les témoins aperçurent la statue à l’exception de la femme et de l’intendant. Lea seigneur mort et enterré, les serviteurs rapportèrent la statue dans l’oratoire du château de Lignou de Briouze. Le lendemain matin, la Vierge avait disparu. L’ayant retrouvée où elle était apparue la veille, les habitants la ramenèrent au château. Mais pour la troisième fois, la statue revint se fixer à l’endroit qu’elle avait choisi. Lignou de Briouze fit bâtir en cet endroit un sanctuaire qui a pris depuis le nom de Lignou de Couterne. Cette légende est contée dans les vitraux du choeur de la chapelle. »

Pèlerinage

Depuis cet événement; les habitants de Lignou de Briouze, chaque année, viennent en pèlerinage à Couterne, pour honorer celle qu’ils appellent toujours “leur Bonne Dame”. LE CULTE ET LE PÈLERINAGE Mais le pèlerin de Lignou vient ici prier la Vierge, avec confiance qui peut l’écouter ou le consoler.

 Il vient aussi pour lui dire merci ou pour demander. Un cahier d’intentions de prière est déposé près de la Vierge. Bien des grâces sont attribuées à son intercession Les communautés chrétiennes de ce secteur se retrouvent en pèlerinage le lundi de Pâques, le Jour de l’Ascension et le premier dimanche du mois de Novembre La statue d’une soixantaine de centimètres est d’origine et de matière mal connue. Elle ne ressemble à aucune autre. Pieds nus sur un socle arrondi, la Vierge porte sur son bras gauche l’enfant tourné de biais vers les pèlerins. De se main droite, elle retient les plis d’un léger manteau drapé sur les hanches Un bijou sur le devant de la chevelure en rouleau, et deux autres au-dessus des oreilles pour retenir un petit bonnet en arrière de la tête, le visage d’une grande jeunesse, elle fait penser à ces vierges de la renaissance italienne. On remarque également l’architecture, les vitraux anciens ou ceux de Mauméjean, les mosaïques italiennes d’avant l914 ou celle de Barillet.

 (source http://www.cpmac.com/couterne/legende.php )

L’enquête de nos membres

 

error: Content is protected !!